11 mai 2016

Santé, Pourquoi et comment se protéger les oreilles durant les sessions de surf!

C'est le Printemps, on peut enchaîner les sessions quand la houle est là, mais l'eau est encore fraîche. Il est important de penser à se protéger les oreilles si vous ne voulez pas développer de l’exostose, dite Oreille du Surfeur, et risquer de passer par la case chirurgie! Maël, (moniteur de la Malicorne qui connait bien ce problème et vient de retourner a l'eau après 2 mois de convalescence), vous recommande les bouchons Surf-Ears qui permettent de protéger des entrées d'eau tout en gardant suffisamment d'audition! Dispo chez notre partenaire O Rider Shop à Langueux. 

"Après deux mois sans aller dans l'eau à cause de l'opération de l'exostose, je vous conseille les bouchons SurfEars. 
En effet c'était la deuxième fois que je me faisais opérer en 7ans, de la même oreille, et oui ça peut récidiver, le conduit étant trop sensible je ne pouvais pas insérer mes bouchons moulés classiques. 
Les SurfEars sont faciles à positionner, permettent d'entendre ce qui n'ai pas négligeable pour l'équilibre, tiennent bien en place car malgré quelques bons wipe-out, ils n'ont pas bougés (ce qui n'est pas le cas de certains autres types de bouchons que j'ai perdu plusieurs fois), on ne les sent quasi pas, et ils s'adaptent aux conduits large! J'ai testé le modèle 1.0 (dispo chez O Rider Shop ) dans l'attente de recevoir le 2.0! Merci Magnus Ekermann de chez SurfEars"

Plus d'infos sur:http://surfears.com/ 

Qu'est ce que l'exostose?
L’exostose est aussi appelée « l’oreille du surfeur »,même si d’autres adeptes des sports nautiques (plongeurs, nageurs) peuvent en être atteints.
Il s’agit d’un rétrécissement du conduit auditif externe de l’oreille. La peau qui tapisse ce conduit est très fine et l’os sous-jacent a tendance à se développer suite à des irritations répétées par l’eau froide, le vent et la turbulence des vagues. Les surfeurs d’eaux froides sont les plus exposés. Ces excroissances osseuses se développent plus ou moins rapidement selon les personnes car des facteurs génétiques interviennent. On estime qu’il faut en moyenne cinq années de pratique régulière en eau froide pour que l’exostose apparaisse. Les surfeurs d’eaux tropicales sont plus rarement touchés.
Signes cliniques. Ils apparaissent quand l’exostose est déjà évoluée. Le rétrécissement du canal auditif fait que de l’eau de mer, du sable et du cérumen s’y retrouvent coincés. Cela favorise l’impression d’oreille bouchée et les otites externes à répétition. Le contact de l’os avec le tympan provoque parfois des acouphènes (bourdonnements d’oreilles). L’exostose peut entraîner une baisse de l’audition à un stade avancé.
Traitement. En cas de gêne importante, il est chirurgical. Il doit être envisagé bien avant que le canal ne soit totalement obstrué. Pour apprécier l’extension de l’exostose, un scanner est réalisé. L’intervention en elle-même est délicate et peut laisser des séquelles (surdité, acouphènes…). En cas d’atteinte bilatérale, le chirurgien attendra généralement que la première oreille soit guérie avant d’opérer la deuxième. Après l’opération, il est proscrit de retourner à l’eau pendant un mois au grand minimum pour limiter le risque d’infection et de rechute.

Réveil après 2h d'opération



SurfEars 1.0
SurfEars 2.0

Reprise du Surf pour Maël après 2 mois et demie sans mettre la tête sous l'eau